Le parc national de Yoho offre de magnifiques paysages de montagne et est l’un des parcs nationaux les plus spectaculaires du Canada. Ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO englobe des pics enneigés, des lacs magnifiques, des rivières tonitruantes, des glaciers lointains et des chutes d’eau massives. Le parc s’étend sur une partie des montagnes Rocheuses, jouxtant les parcs nationaux de Banff et de Kootenay.

Les deux principales zones d’intérêt du parc sont la Vallée de la Yoho et la région de la rivière Kicking Horse. La route transcanadienne traverse le parc, ce qui en facilite l’accès.

Site officiel : http://www.pc.gc.ca/eng/pn-np/bc/yoho/index.aspx

Note : Certains commerces peuvent être temporairement fermés en raison de récents problèmes de santé et de sécurité à l’échelle mondiale.

1. Lac O’Hara

Le lac O’Hara, de couleur turquoise, est considéré par beaucoup comme le spectacle le plus étonnant du parc national Yoho. Les montagnes vertigineuses qui entourent le lac abritent d’incroyables sentiers de randonnée. Ces sentiers pittoresques mènent en hauteur au-dessus du lac, le long de plus petits plans d’eau et de chutes d’eau.

Un bus quotidien dessert le lac, mais un quota limite le nombre de passagers autorisés dans la zone chaque jour. Des réservations préalables sont nécessaires et se font selon un système de loterie.

Les visiteurs peuvent également choisir de parcourir à pied la route de 13 kilomètres qui mène au lac, et il n’y a pas de limite d’accès pour ceux qui s’approchent à pied. Le vélo le long de la route n’est pas autorisé.

Sur la rive du lac se trouve le magnifique Lake O’Hara Lodge juste derrière dans les bois est un petit camping du parc. Les réservations pour les deux doivent être faites en ligne bien à l’avance, généralement un an à partir du moment de l’arrivée. Une réservation de terrain de camping comprend le transport en bus.

2. Randonnée au lac O’Hara

La plupart des gens viennent au lac O’Hara pour la randonnée. Il existe de nombreux sentiers, allant d’un simple sentier de 2,8 kilomètres autour de la rive du lac à des itinéraires alpins qui nécessitent plus d’habileté et une journée complète de randonnée.

Parmi les itinéraires les plus populaires, citons le Sentier du lac Oesa, le Circuit du plateau Opabin, le Collecte MacArthur et le Circuit du lac Linda et des lacs Morning Glory, qui sont tous des randonnées modérées à faciles.

Les points forts de la randonnée dans cette région sont les chutes d’eau, les lacs alpins supérieurs et un grand sentiment de solitude en raison du nombre restreint de visiteurs autorisés au lac O’Hara. Les sentiers sont parfois fermés en raison de la présence de grizzlis dans la région ou d’autres dangers.

3. Chutes Takakkaw

Les chutes Takakkaw sont l’une des plus hautes chutes d’Amérique du Nord, plongeant d’une façon spectaculaire de 254 mètres sur une paroi rocheuse. Les visiteurs peuvent se tenir près de la base des chutes et regarder directement vers le haut, en sentant la brume des embruns lorsqu’ils touchent le fond. La chute est alimentée par le glacier Daly, qui fait partie du champ de glace Waputik.

On peut accéder aux chutes de Takakkaw en empruntant la route sinueuse de la vallée de la Yoho, à partir de la Transcanadienne, jusqu’au stationnement situé près de la base des chutes. Les autocaravanes dépassant une certaine longueur ne sont pas autorisées en raison des lacets serrés.

La vue, même depuis le stationnement, est spectaculaire, mais les visiteurs peuvent facilement marcher jusqu’au ruisseau le long du sentier plat à la base pour avoir une vue complète de l’eau qui tombe d’en haut.

Alternativement, pour une perspective plus élevée, le sentier de randonnée Iceline mène au flanc de la montagne en face des chutes. Ici, vous bénéficierez d’une vue spectaculaire sur les chutes et au-delà sur le glacier. Il s’agit d’une randonnée d’une journée modérément ardue, mais qui vaut bien l’effort pour la vue.

Riviere Yoho

4. Lac Emerald

Le lac Emerald est, comme son nom l’indique, un magnifique lac de montagne de couleur émeraude au pied des montagnes coiffées de glaciers de la chaîne President. Un joli centre de villégiature s’étend le long de la rive avec un restaurant ouvert aux invités et aux visiteurs.

Plusieurs randonnées splendides commencent au lac Emerald, parmi les plus attrayantes se trouvent le Circuit du lac, les montées aux cols Yoho et Burgess, et le sentier du lac Hamilton.

On peut se rendre au lac Emerald en empruntant une route de huit kilomètres de long qui commence à environ deux kilomètres au sud de la ville de Field. Un peu plus loin sur la route se trouve un remarquable pont naturel, sous lequel la rivière se faufile à travers une roche extrêmement résistante.

5. Bancs fossilifères de schiste de Burgess

Les bancs fossilifères de schiste de Burgess, à l’est de Field, se sont révélés extrêmement importants dans le domaine de la paléontologie. Des fossiles vieux de plus de 530 millions d’années (Cambrien, notamment des trilobites) récupérés dans ces lits uniques et non perturbés ont permis d’obtenir des informations majeures sur le développement de la vie sur terre.

Les Burgess Shale Fossil Beds ont été découverts par Charles Walcott en 1909 et sont aujourd’hui un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Les lits de fossiles révèlent une période où cette région était proche de l’équateur.

Vous ne pouvez accéder aux Burgess Shale Fossil Beds que dans le cadre d’une randonnée guidée. Il s’agit de randonnées physiquement exigeantes, avec des distances parcourues importantes et un dénivelé modéré. Les randonnées durent de 7,5 à 11 heures. Vérifiez au bureau du parc national Yoho pour obtenir des renseignements sur les randonnées guidées quotidiennes et les horaires.

6. Lieu historique national du Col-Kicking Horse et les tunnels en spirale

Le col Kicking Horse traverse la ligne de partage des eaux et est connu pour les tunnels en spirale créés pour la ligne ferroviaire du Canadien Pacifique. La ligne d’origine passait par ce qu’on appelait la grande colline et était à une époque connue pour avoir la pente la plus raide de toutes les lignes ferroviaires d’Amérique du Nord. Par conséquent, les accidents étaient un problème. Finalement, des tunnels en spirale ont été créés pour réduire la pente. Des plaques le long de la route traitent de l’ingénierie impliquée dans le processus de construction de la voie ferrée.

Une zone d’observation située à environ neuf kilomètres à l’ouest du sommet de 1 625 mètres du col Kicking Horse offre une bonne vue sur le tunnel en spirale inférieur. Ce tronçon de voie ferrée audacieusement conçu, avec ses deux tunnels en spirale, a été modelé sur les tunnels ferroviaires du Saint-Gothard en Suisse.

Le vieux pont sur la Big Hill faisait autrefois partie de la voie ferrée originale du CP sur le col Kicking Horse. Aujourd’hui, le pont est simplement une attraction touristique. La montée vers le col Kicking Horse depuis l’est commence à la frontière entre les deux provinces de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.

Pour plus d’histoire ferroviaire, faites la randonnée facile de 1,2 kilomètre appeléeWalk in the Past. Elle vous mène à une locomotive abandonnée posée sur un ancien embranchement. Le point de départ du sentier se trouve près de l’arrière du camping Kicking Horse.

7. Chutes Wapta

Avant l’entrée ouest du parc national Yoho, une route secondaire bifurque et se termine après cinq kilomètres dans un cul-de-sac. De là, un sentier mène aux magnifiques et rugissantes chutes de Wapta, où la rivière Kicking Horse tombe en cascade de 30 mètres sur une large marche rocheuse. Les chutes Wapta sont la plus grande chute d’eau de la rivière Kicking Horse.

On accède aux chutes par un sentier aller-retour de 4,6 kilomètres traversant une forêt dense. Comptez environ 1,5 heure de randonnée le long d’un chemin relativement droit.

8. Camping au lac O’Hara

Le petit terrain de camping du lac O’Hara est niché au fond de la vallée, entouré de montagnes imposantes sur trois côtés. Il faut s’y prendre bien à l’avance et avoir un peu de chance pour obtenir l’un de ces 30 emplacements. La saison est courte : de fin juin à la 1ère semaine d’octobre.

Le camping est idéalement situé à quelques pas du lac O’Hara. Une fois que les excursionnistes de la journée repartent, le sentiment de sérénité qui s’abat sur ce lieu magique est difficile à décrire. Marchez jusqu’au rivage et regardez les montagnes changer de couleur au fur et à mesure que le soleil se lève.

Camper ici est vraiment le seul moyen de profiter pleinement des randonnées spectaculaires dans les montagnes autour du lac à un rythme tranquille. Contrairement aux excursionnistes d’un jour, vous n’aurez pas besoin de vous dépêcher de rentrer pour attraper votre bus de sortie.

Les campings peuvent être réservés fin janvier par téléphone ou en ligne. Les sites sont généralement réservés dans les premières heures, alors marquez la date sur votre calendrier et mettez-vous en ligne tout de suite. L’adresse de réservation est la suivante : https://reservation.pc.gc.ca/Yoho?Type=3&language=en&gccf=true

9. Camping dans le parc national Yoho

Le camping dans le parc national Yoho est spectaculaire. Environ 162 emplacements accessibles en voiture dans l’avant-pays sont répartis sur quatre terrains de camping. De plus, 35 emplacements accessibles à pied sont disponibles. La saison de camping s’étend généralement de la mi-mai à la mi-octobre.

Les quatre principaux terrains de camping sont : Kicking Horse, Monarch, Hoodoo Creek, et Takakkaw Falls walk-in. Sur ces quatre, seul Kicking Horse est réservable les trois autres sont sur la base du premier arrivé, premier servi. Tous les campings ne sont pas desservis (pas d’eau ni d’électricité), Kicking Horse est le seul site qui dispose de toilettes à chasse d’eau et de douches chaudes.

4.5/5 - (6 votes)